Palma de Majorque

Enfin un matin que je n’ai rien de prévu avant le début de l’après-midi. Nous n’arrivons qu’à 13h, à Palma de Majorque, je peux donc dormir plus longtemps ce matin. Palma est une ville balnéaire qui est aussi la capitale de l’île espagnole de Majorque. Cette île est environ de la même superficie que les Îles-de-la-Madeleine. Les îles étant de 205 km2 et Majorque de 208 km2.

Le soleil brille et nous réchauffe de plus en plus. À mon réveil, nous voyons déjà l’île à partir du bateau. Elle devient de plus en plus grosse, car nous devons la contourner pour accoster au port. Nous arrivons vers le port et on se demande où il va accoster. Impressionnant! 😳 En moins de 15 minutes il tourne sur un dix sous et entre de reculons au port. C’est le premier accostage que je vois car tous les autres matins je dormais. Oui je suis une lève tard mais il accostait toujours entre 5-6 heures. Chapeau à M. Le Capitaine. Chapeau aussi à tous les chauffeurs d’autobus que j’ai eu cette semaine avec toutes ses minuscules rues d’Italie, de France ou d’Espagne. Les rues avec des épingles (courbes en « U »), les rues étroites comme des pistes cyclables.

En sortant du port, je prends une fois de plus le bus touristique avec D et J et un petit couple de danseur qui nous ont fait toute une performance cette semaine. Ce tour de bus est 18€ ou 28€ si vous voulez combiner avec le bateau touristique mais pour ma part j’ai fait assez de bateau dans les derniers jours. 😂 (https://www.city-ss.es/en/destination/palma/) Ce fût une belle visite de la ville durant près de 2h. Après ce tour, nous continuons notre visite à pieds question de prendre le pouls de la ville. Il fait beau et chaud, et on se paie une bonne bière froide et nous savourons le moment présent. J’aime m’assoir sur une terrasse pour regarder les gens et leur inventer des histoires. 😬 Demain il y a un marathon, quelques rues sont fermées et les préparatifs sont en cours d’installation. Si un jour, je deviens une mordue de la course à pieds, se serait une belle destination.

Toute chose à une fin. C’est l’heure de faire ma valise, de poser mon sticker « light blue », et de garder le minimum pour demain matin car je dois mettre ma valise dans le corridor ce soir pour mon débarquement demain vers 8h pour les « light blue ». Toute une logistique, une couleur pour chaque heure de débarquement et le tout en fonction des excursions et des vols. Au début, je me demandais pourquoi et maintenant je comprend. 4400 passagers avec leurs valises qui veulent sortir en même temps, ça doit être comme un lundi matin sur une des autoroutes pour entrer à Montréal et qu’il y a juste une voie d’ouverte.

J’ai juste envie de dire: « Déjà fini? » et je n’ai pas vu Nadal! Pour ceux qui ne le savent pas, Nadal est né ici et semble-t-il y était présentement à cause des inondations qu’ils ont eu cette semaine. La zone la plus touchée est à environ 60 km de Palma, ils ont reçus près de 2 mètres de pluie en moins de 30 secondes, soit l’équivalent de 220 litres de pluie par mètre carré, c’est irréel. http://www.lapresse.ca/international/europe/201810/10/01-5199654-inondations-a-majorque-au-moins-10-morts.php

Commentaires