Croisière ✅


Depuis 10 ans, j’ai attrapé le virus « voyage », mais je dois avouer que je n’aurais jamais penser partir en croisière avant ma retraite. Cette année j’avais besoin de décrocher de ma vie quotidienne et je n’avais surtout pas le goût d’aller faire ma salamandre sur une plage à Cuba ou au Mexique. J’avais besoin de voir du pays, d’être dépaysée, de ne penser à rien sauf à cadrer mes prises de photos.

J’ai réservé ma croisière de 7 nuits sur la Méditerranée en me disant: « Check! J’ai pas besoin de penser à rien, pas de réservation d’auto, pas de bouffe à faire! » Mais erreur, en regardant attentivement mon itinéraire je me rends compte que je ne peux pas juste débarquer du bateau et enjoy! Certaines villes sont très loin des ports.
Voici l’itinéraire que j’avais:



Journée
Ville sur l’itinéraire
Port d’arrivée
Temps pour arriver à la ville sur l’itinéraire
Ville que j’ai visité
J1
Barcelone
Barcelone


J2
En mer



J3
Naples
Naples

Pompéi (30 minutes en voiture, environ 30km) et Naples
J4
Rome
Civitavecchia
60 minutes (environ 75km)
Rome
J5
Florence/Pise
Livourne
Pise (30 minutes, environ 25km)
Florence (75 minutes, environ 90km)
Florence et un château à Santa Brigida (30 minutes de Florence)
J6
Cannes
Cannes
15 minutes en « tenders »
Nice (30 minutes en train, environ 30km)
J7
Palma de Majorque
Palma de Majorque

Palma de Majorque
J8
Barcelone
Barcelone



Il y a plusieurs excursions offertes ($$$) avec la croisière. Je regarde leurs excursions mais je fais quand même des recherches pour voir ce que je peux faire par moi-même. Mon itinéraire d’activités est faite et jamais je n’ai pensé à un « Plan B » si la température n’empêchait de faire mes activités. Normalement, lorsque je voyage, je me fais une liste de ce que je veux faire, et je décide le matin même de ce que je veux faire en fonction de la température. Mais en croisière, tu peux pas remettre à demain. Demain tu seras dans une autre ville. Donc pour ma prochaine croisière, je vais me prévoir des « Plan B », parce que j’ai eu 2 surprises, le Mont Vésuve était fermé pour cause de pluie et les Cinque Terre aussi. Je ne suis pas déçue du déroulement de mes « Plan B » prise à la dernière minute. Visite d’un château et dégustation de vin, je ne crois pas que j’aurais pu le faire en train par moi-même. 

Les activités sur le bateau, il en a tellement que tu as le choix, spectacle, bar, jeux, casino. Pour ma part, j’en ai pas profité. J’aimais mieux relaxer sur les ponts extérieurs. J’ai même pu regarder « Top Gun » sur un écran gérant sur le dernier pont. 

La nourriture, je n’ai pas été déçue. La nourriture était toujours excellente, que ce soit au buffet ou au restaurant, même si je n’avais pas le forfait « Restaurant spécialisés ». Les 3-4 restaurants que je pouvais aller étaient tous excellents. Les menus changent tous les jours en fonction des villes que l’on visite, du moins c’est ce que j’ai cru remarquer. Il n’y avait pas de paella lorsqu’on était en Italie mais en Espagne oui.

Le forfait boisson est-ce que je l’ai rentabilisé, je ne le sais pas. Mais le vin était toujours excellent et oui, j’en ai profité pour prendre l’apéro et pas juste un petit verre de vin en soupant. Après tout, j’étais en vacances!

Pour un énorme bateau de 19 ponts « Le Norwegian Epic » (https://www.ncl.com/ca/fr/Navires-de-croisi%C3%A8re/Norwegian-Epic-j6o6o/) je n’avais pas l’impression que nous étions 4100 passagers et 1700 membres de l’équipage, autant la journée en mer que tous les soirs, car de jour il semble que le bateau se vide beaucoup.

En général, je peux dire que j’ai adoré ma croisière. Est-ce que j’y retournais demain sûrement mais il faut travailler pour voyager. La question est plutôt est-ce que j’y retournerais seule? Je ne crois pas. En couple, entre amis, en famille, j’y retournais sans hésiter. Pourquoi je n’y retournais pas seule? Je crois que j’aime mieux avoir de la compagnie surtout en soirée pour discuter ou faire des activités. Pour visiter, j’aime bien visiter seule. Tu ne déranges personne et tu vas où le coeur t’en dit. Pour manger, on s’habitue à manger seule. Il y avait quand même des soupers pour les personnes qui voyageaient en solo comme moi. J’y suis allée à 2-3 reprises mais les soupers étaient à 17h30, ce qui est très tôt et comme l’anglais est pas ma langue maternelle, j’avais plus de difficulté à m’intégrer. Mais on peut faire également de belles rencontres et parfois le monde est petit. Le principe du « Six degrés de séparation » (https://fr.wikipedia.org/wiki/Six_degr%C3%A9s_de_s%C3%A9paration) s’est révélé à être 1 degré avec une des deux dames de Longueuil que j’ai rencontré sur le bateau.

À bientôt pour de nouvelles aventures je l’espère!

Washy Washy!!!

P.S. Pourquoi Washy Washy!!! Il fallait être sur le bateau pour comprendre! :p

Commentaires