On rebrousse chemin

Après une bonne nuit de sommeil sur mon nouveau matelas trop dur (Note à moi-même, le dégonfler un peu ce soir), nous partons en randonnée. C'est très agréable de marcher dans des sentiers de racine, de roche et de bouette, très différent des sentiers-autoroutes qu'on rencontre parfois. Ce sentier nous amène vers une belle petite rivière et une chute.
Comme nous avons encore de l'énergie nous décidons de continuer, quel ne fut pas notre surprise de voir au presque sommet une Maman orignal et son bébé. Nous avons donc décider de rebrousser chemin malgré ma folle envie de le toucher, il semblait si curieux.

Notre descente va beaucoup plus vite que notre montée. Mon homme m'a trouvé deux magnifiques surnoms. Hue Cocotte! Quand je reprends mon souffle surtout dans les montées et la chèvre de montagne quand je descends en gambadant d'une roche à l'autre. Je dois avouer que je sais pas lequel des deux j'aime le mieux! :p

Après cette rando de 14 km et un très bon souper riz marocain au poulet, nous partons le feu. Enfin nous avons été plus chanceux que la veille. Tison par ci tison par là, trou dans la couverture et par chance pas mon manteau. Pas que je sois pyromane, mais j'aime bien analyser un feu. Il y a tant de couleur, parfois jaune, orange, bleu ou violet. Parfois il boucane parfois non. Parfois il pétille parfois non. Les bûches rapetissent, donc se déplacent. Mais le plus fascinant est pourquoi une bûche qui est une partie d'un tronc d'arbre ou une branche, donc qui pousse en rond de l'intérieur forme des carrés lorsqu'elle brûle? Plein de petits carrés de braises, ça donne envie de manger des guimauves...


Commentaires